• Piliers de politique et interventions prioritaires 2018

     

  • Quatre piliers pour la prospérité

  • Résultats du sondage sur les politiques pour 2018 et  avis aux gouvernements des quatre provinces  

    La région de l’Atlantique est l’un des endroits les plus attrayants pour vivre au pays. Sa géographie, son histoire et sa culture ont une grande incidence sur sa qualité de vie et la nature de son économie. Ces facteurs sont une source d’optimisme pour de nouvelles possibilités d’atteindre la prospérité.

    Mais, son bilan de performance économique est moins impressionnant. Le milieu des affaires des provinces de l’Atlantique enregistre, pour l’ensemble, des chiffres de croissance au-dessous de la moyenne nationale. Il s’est transformé, selon les besoins, pour faire face aux enjeux. Concurrence mondiale, population vieillissante, migration des jeunes. Puis, il y a la nécessité de diversifier ses produits et d’élargir ses marchés. Les entrepreneurs ont commencé à se rendre compte que les frais croissants imposés par les gouvernements sont un obstacle à la concurrence et à la prospérité. Et, ils expriment en public leur inquiétude à cet égard.

     

  • atlantic-map-flags-(003).jpg
  • La Chambre de commerce de l’Atlantique (CCA) représente 93 chambres de commerce et plus de 16 000 entreprises. Elle a identifié quatre domaines clés où les entreprises et le gouvernement peuvent collaborer pour relever les défis et saisir les occasions de créer une région prospère. Les problèmes et leurs solutions ne sont pas souvent pas unidimensionnels. Les quatre enjeux clés présentent des occasions. Il reste aux entreprises et aux administrateurs publics de clarifier les rôles et d’améliorer les résultats. 


    Aperçu des politiques publiques

     

    Créer des conditions qui attirent les mises de fonds et la création d’emploi

    Quand une entreprise s’établit dans une province, le gouvernement régit les services qu’elle offre et la répartition des coûts. En Atlantique, les gouvernements doivent concilier deux obligations. Protéger et promouvoir le développement. Et, en même temps, reconnaître le secteur privé comme le principal fournisseur d’emplois et de revenus publics. Il faudrait encourager toutes les entreprises à s’établir dans la région. La CCA  préconise la création de conditions qui incitent les entreprises à s’établir et à faire croître leurs activités dans la région. Elle voit cette mesure comme le principal moyen d’accroître l’activité économique et les recettes fiscales.

    Policy Pillar 1

     

    Améliorer l’accès à une main-d’œuvre qualifiée

    Le plein emploi est un indicateur d’une économie dynamique. Il s’agit aussi d’un moteur économique. Dans des conditions de plein emploi, les employeurs sont en concurrence pour les ressources disponibles. Il y a des gains de revenus et une productivité accrue. Avec moins de fonds consacrés au recrutement, les entreprises peuvent augmenter leur production et améliorer leur rentabilité. Elles paient ainsi plus d’impôts. Il faut se concentrer sur la rétention des jeunes, l’immigration et la rétention des étudiants étrangers. Il faut aussi accroître l’entrepreneuriat et la formation des compétences. La CCA appuie les efforts visant à réduire le fossé entre les chômeurs et les postes vacants. Elle cherche à améliorer le développement des compétences et à attirer une main-d’œuvre qualifiée.

    Policy Pillar 2

     

    Adopter une perspective d’affaires vis-à-vis la région

    La sécurité et les services publics sont du ressort du gouvernement. Les processus sont devenus très lourds. On peut demander plusieurs fois aux entreprises de présenter le même rapport, de se conformer à des normes de certification ou d’obtenir une approbation. Le manque d’efficacité et les barrières réglementaires entre les provinces aggravent la situation. Le coût pour les quatre provinces est estimé à  8,5 milliards de dollars (CÉPA). Il faut simplifier les exigences réglementaires et supprimer les complexités et les chevauchements si on veut améliorer la productivité et la compétitivité des entreprises. La CCA appuie les efforts visant à réduire le fardeau réglementaire associé à la conformité gouvernementale. Elle s’emploie activement à réduire les barrières commerciales pour les entreprises opérant dans plus d’une province. 

    Policy Pillar 3

    Exercer une gestion financière moderne

    Nos dirigeants politiques acceptent de plus en plus qu’il est acceptable de s’endetter pour payer les services gouvernementaux. Cette pratique amène le gouvernement à dépenser ou à trop dépenser. Ainsi, le PIB augmente. On ne peut pas continuer à emprunter pour entretenir l’économie. Le fardeau des dettes publiques des provinces est rendu très lourd. Il faut consacrer une partie excessive des impôts rien que pour payer les intérêts courus sur la dette collective. La CCA préconise l’équilibre budgétaire et la réduction de la dette accumulée par les provinces.

    Policy Pillar 4