•  

    Piliers de politique et interventions prioritaires

  • Piliers des politiques pour la croissance

     

     

  • Résultats du sondage sur les politiques pour 2019 et  avis aux gouvernements des quatre provinces  

    Le Canada atlantique est l’une des régions du monde les plus attrayantes. La région connaît une certaine croissance économique, mais elle continue de se situer à un niveau nettement inférieur à la moyenne du pays. Les gouvernements des provinces sont conscients des difficultés auxquelles la région fait face; mais il est de plus en plus difficile de créer des emplois, à cause de l’augmentation des coûts imposés par ces gouvernements, qui réduit la rentabilité des entreprises.

     

    Pour les membres de la Chambre de commerce de l’Atlantique (CCA), il y a quatre domaines prioritaires sur lesquels il faudrait se concentrer en 2019 et dans lesquels les entreprises et les gouvernements pourraient collaborer afin de bâtir un avenir prospère.

  • atlantic-map-flags-(003).jpg
  • La Chambre de commerce de l’Atlantique (CCA) représente 93 chambres de commerce et plus de 16 000 entreprises. Elle a identifié quatre domaines clés où les entreprises et le gouvernement peuvent collaborer pour relever les défis et saisir les occasions de créer une région prospère. Les problèmes et leurs solutions ne sont pas souvent pas unidimensionnels. Les quatre enjeux clés présentent des occasions. Il reste aux entreprises et aux administrateurs publics de clarifier les rôles et d’améliorer les résultats. 

    Aperçu des politiques publiques

     

    (disponible en anglais seulement  2019 ACC Policy Survey Results )

    Pilier I – Réduire la dette publique

    C’est au Canada atlantique que le niveau de la dette par habitant est le plus élevé dans le pays. Dans les provinces de cette région, le remboursement de la dette exige une proportion toujours plus importante des recettes du gouvernement et le gouvernement a l’obligation de commencer à rembourser ce qu’il doit avant que l’augmentation des taux d’intérêt ne menace de mettre les provinces du Canada atlantique en situation d’insolvabilité.

    La Chambre de commerce de l’Atlantique recommande aux gouvernements provinciaux de réduire la portion de leur budget consacrée au remboursement de la dette en développant l’activité économique et en réduisant la taille des administrations gouvernementales.

    Pilier politique 1

     

    Pilier II – Offrir des services gouvernementaux prévisibles et fiables

    Pour pouvoir prendre des décisions, il est essentiel d’être en mesure de prévoir le montant de ses dépenses et les échéances à respecter. Dans le même temps, il faut que le gouvernement propose des règles assurant la protection de la population. Ce qui manque à l’heure actuelle au Canada atlantique, ce sont les efforts pour ménager un équilibre entre ces deux exigences, afin que l’économie puisse connaître la prospérité.

    Pour relancer les investissements et attirer de nouvelles entreprises, la Chambre de commerce de l’Atlantique encourage vivement les administrations gouvernementales à veiller à ce que les approbations, les certificats et les permis pour les projets, qu’ils soient de petite envergure ou de grande envergure, soient délivrés de façon fiable et efficace, à l’abri de l’influence de considérations politiques.

    Pilier politique 2

     

    Pilier III – Créer un environnement propice aux investissements et à la création d’emplois

    Les consommateurs et les entreprises font des comparaisons avant de décider d’investir ou de dépenser leur argent et les administrations gouvernementales déterminent les services qu’il est approprié d’accorder et les frais qu’il est approprié de percevoir pour les entreprises investissant dans leur province. Au Canada atlantique, les entreprises continuent de faire face à toutes sortes d’augmentations du coût d’exploitation dans la région (salaire minimum, cotisations au RPC, tarification du carbone, etc.).

    Il faut que les gouvernements du Canada atlantique montrent que leurs provinces sont ouvertes au monde des affaires, en limitant les augmentations du coût d’exploitation pour les entreprises, en réexaminant leurs politiques fiscales et en créant des plans de développement économique pour favoriser la croissance de l’économie, aussi bien dans les régions rurales que dans les centres urbains.

    Pilier politique 3

     

    Pilier IV – Améliorer l’accès aux travailleurs

    Il est difficile de comprendre pourquoi les entreprises de l’Atlantique n’arrivent pas à pourvoir à leurs postes vacants, alors que notre région connaît l’un des taux de chômage les plus élevés au Canada. Mais la réalité n’est pas si compliquée que cela : en fait, nos travailleurs sont dépourvus des compétences dont les entreprises ont besoin dans le monde d’aujourd’hui. Bon nombre des postes non pourvus concernent des professions hautement qualifiées, mais notre main-d’œuvre souffre également d’un manque de compétences de base en lecture et en mathématiques, qui limite, chez les travailleurs, les possibilités de suivre des formations et de profiter des offres d’emploi dans les professions peu qualifiées.

    Il faut que les gouvernements du Canada atlantique améliorent les résultats obtenus par les élèves dans l’enseignement public et améliorent l’accès des entreprises aux travailleurs, en développant l’immigration, les programmes de travail saisonnier, l’accessibilité des services d’aide à l’établissement et les stratégies de fidélisation.

    Pilier politique 4